En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques anonymes.
En savoir plus sur la gestion des cookies

Arts plastiques

Projet avec Gilles Bruni : sortie au Lycée Jules Rieffel à Saint Herblain, 4 novembre 2014

Par ELISABETH ROBIN FROCRAIN, publié le dimanche 7 décembre 2014 21:14 - Mis à jour le lundi 8 décembre 2014 11:16

Le jardin en mouvement du Lycée agricole Jules Rieffel à Saint Herblain

Sortie le 4 Novembre 2014, classe de 4C, dans le cadre du projet jardin avec Gilles Bruni artiste plasticien réalisant des installations en plein air.

 

C'est un projet mis en place depuis une dizaine d'années, sur 6 des 30 hectares du Lycée.

Il s'agit d'un jardin installé sur une ancienne friche qui auparavant était un bocage avec haies et prairies, façonné par les paysans pour la culture et l’élevage.

L'idée est de faire un jardin avec la nature, le moins possible contre, on laisse la nature s’exprimer.

 

 

Ce jardin se réfère au paysagiste Gilles Clément, créateur de plusieurs concepts de jardin :

  • Le jardin en mouvement qui repose sur l'idée de coopération avec la nature.
  • Le jardin planétaire pour signifier que la Terre est, comme le jardin, un espace clos que l'Homme, en bon jardinier, doit ménager.
  • Le Tiers paysage désigne l'ensemble des espaces qui, négligés ou inexploités par l'homme, présentent davantage de richesse naturelle en termes de biodiversité.

 


 

Le jardin en mouvement du Lycée Reiffel :

Aucune plante ni aucune graine ne sont apportées. Pour créer des espaces, des scènes, des ambiances, on taille.

Pas de produits chimiques, pas de désherbant.

On favorise l’habitat des animaux, par exemple un tas de branches devient une niche écologique pour les insectes et les mulots.

 

 

La création « d’évènements » permet de regarder les choses plus intensément, plus finement : le nid, mise en valeur de l’arbre, le labyrinthe (taille en plateau deux fois/an) composé de chênes, charmilles, châtaigniers, on s'y perd, le saule tentaculaire nourrit l’imaginaire.

 

 

La question, qu’est-ce que cela va amener à la biodiversité ?, se pose à chaque action.

 

Un jardin basé sur l’observation, apprécié à chaque instant, en toutes saisons.

 

Mots clés :

Paysage – espace - vide/plein -  lumière/ombre - ambiances, esthétique, limites - cheminements -  percées – perspectives – cadrages - points de vue

Pièces jointes
Aucune pièce jointe